MAMALLAPURAM / MAHABALIPURAM : un bon plan ?

Mamallapuram barque colorée sur la plage

Je ne sais pas pourquoi, mais j’adore la petite ville de Mamallapuram (ou Mahabalipuram) en Inde du Sud et je ne suis pas la seule ! 🥰Peut-être est-ce parce que bien souvent, lorsqu’on arrive en Inde du Sud, après un long voyage en avion fatigant :

  1. C’est la première étape du séjour,
  2. C’est un excellent « spot » pour s’immerger doucement dans la vie indienne !
  3. Il y a une immense plage de sable et ça, c’est super sympa quand on sait que les collègues sont au bureau ! 😉
  4. Il y a un air nonchalant et baba-cool sur le déclin…

Dans cet article, nous explorerons les principales attractions de Mamallapuram. Nous parlerons de son histoire et de son patrimoine culturel, car c’est vraiment une étape à ne pas rater !

Mamallapuram : un peu d’histoire-géo !

Mamallapuram est également connue sous le nom de Mahabalipuram, mais les Indiens disent plus souvent Mamallapuram. C’est une ville côtière située dans l’État du Tamil Nadu, en Inde. Elle est située à environ 60 kilomètres au sud de Chennai, la capitale de l’État. C’est de cette petite ville côtière que la civilisation « Pallava » rayonna vers Bali, Sumatra et le Cambodge.

3 femmes avec 1 panier sur la têtes marchent sur une plage

Mamallapuram a une histoire assez riche qui remonte à l’époque des rois Pallava. Les temples et les sculptures en pierre ont été construits entre les 7ème et 9ème siècles, sous leur règne. Ces temples ont été bâtis pour honorer les dieux hindous et bouddhistes, et sont décrits comme des exemples remarquables de l’architecture « dravidienne ». Au fil des ans, la ville est devenue un centre important des arts et de la culture, avec des sculpteurs et des artisans venant de toute l’Inde.

Aujourd’hui, Mamallapuram est une destination touristique populaire, avec des milliers de visiteurs chaque année. La ville a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1984 pour ses monuments historiques et ses sites archéologiques, sans oublier une merveille de la nature : le « Krishna Butter Ball » !

Les habitants de la ville sont réputés pour leur artisanat, en particulier la sculpture de pierre de granit qu’ils exportent dans le monde entier. La ville est également célèbre pour son festival de danse, avec des danseurs de toute l’Inde qui viennent pour participer.

Quelles sont les activités à faire à Mamallapuram ?

Les principales attractions de la ville comprennent :

Mamallapuram vieux temple érodé en pierres ocres
  • Le Shore Temple : ce temple est considéré comme le plus important (en terme d’histoire) de tous les temples de Mamallapuram. Ses sculptures en relief racontent des histoires de la mythologie hindoue. Le temple du rivage est célèbre pour sa grande sculpture en pierre représentant une scène de la danse de Shiva. Malheureusement, il est situé en bord de plage et les assauts continus des vagues, du vent et du sel, l’ont beaucoup érodé…
  • La descente du Gange (Arjuna’s Penance) : bas-relief représentant la méditation d’Arjuna et la façon dont le fleuve Gange est descendu sur terre. Shiva est représenté canalisant le fleuve dans ses cheveux pour préserver la terre d’une possible destruction… Il faut passer devant plutôt le matin pour une lumière idéale, sinon, c’est aussi magnifiquement éclairé la nuit, à partir de 18h30…
Mamallapuram vieux bâtiments de pierre posés sur un sol sableux
  • Les Five Rathas : groupe de cinq temples en granit, représentants des chars et des éléphants. Il semblerait qu’ils n’aient pas été « érigés » mais creusé dans le roc depuis le haut d’un rocher… Quand on voit la masse des temples, on imagine le travail colossal que ça a dû représenter à l’époque !
  • La colline avec des temples-grottes et un phare, pour une vue à 360° sur les environs.
Inde énorme bloc de pierre rond qui tient en équilibre
  • Le Krishna Butter Ball ou quand la nature nous impressionne ! Enorme bloc de granit, en équilibre sur une pente…
  • La plage qui longe le golfe du Bengale. Attention où vous mettez les pieds sur le sable : bouses de vaches (ou autres êtres à 2 pattes !), hameçons, filets de pêche… Attention aussi au fort ressac et au courant. Il faut toujours se méfier de la mer en Inde du Sud !
  • Le village des pêcheurs : 5 ou 6 petites ruelles aux maisons de toutes les couleurs, juste au bord de la plage, derrière les paillotes.

Quelle la meilleure saison pour aller à Mamallapuram ?

Le meilleur moment pour visiter Mamallapuram est de novembre à février/mars. Les températures sont généralement comprises entre 20°C et 35°C pendant cette période. De juin à septembre, la ville connaît une saison maussade, avec des pluies abondantes et des températures élevées.

Quels sont les hébergements à Mamallapuram ?

Mamallapuram offre une variété d’hébergements pour tous les budgets. Vous pouvez trouver des hôtels de luxe, des hôtels de gamme moyenne et des hôtels petits budgets.

Cependant, l’offre d’hébergement n’est pas topissime. Ce n’est pas ici que vous trouverez les hôtels avec le plus de charme… Les hôtels haut de gamme sont excentrés du centre-ville (il faut un tuk-tuk pour se déplacer). Les hôtels du centre, moyenne gamme et corrects, ne se bousculent pas…

Si vous cherchez un hébergement de luxe, choisissez le « Radisson Blue Resort Temple Bay Mamallapuram » (parce que rien n’empêche de rêver !) 🙄

Pour des hôtels acceptables, propres, très bien situés ET avec une piscine, optez pour le « Mahab’s Hotel » ou le « Mamalla Heritage » (35-45 €).

Sinon, pour les budgets plus modestes (10-20 €), il y a plein de petits hôtels dans le centre-ville. Problème : ils sont souvent très bruyants, sauf peut-être le « Daphné Hotel » situé dans une petite rue plus calme… Déjà testé et je l’ai trouvé pas mal pour un budget à 12 €. Par contre, déco « très » minimaliste et pas d’eau chaude (mais il faisait chaud dehors) ! 😁

Où manger à Mamallapuram ?

Les meilleurs restaurants à Mamallapuram offrent une variété de restauration pour tous les goûts. Les plats locaux comprennent du poisson grillé, des currys, du riz biryani et des dosas (grandes crêpes fourrées, souvent spicy 😥). L’une des spécialités est le calamar frit.

Attention : demandez TOUJOURS le prix de votre plat si vous prenez du poisson ou des gambas avant de commander ! Les prix affichés sont souvent au gramme et à l’unité pour les gambas ! Il est difficile de se faire une idée… Il faut aussi intégrer certains « petits » abus invérifiables : le poisson n’est pas pesé devant vous ! Les calamars frits ont aussi tendance à doubler ou tripler suivant les restaurants… et certains restaurateurs « profitent » bien des touristes…

Les restaurants que j’apprécie et qui n’arnaquent pas trop :

  • Paillotes sur la plage : le « Sea Rock » (aux alentours de 10 € le repas : un peu cher pour l’Inde, mais belle terrasse tranquille). « Luna Magica » : véritable boui-boui et prix en fonction de l’humeur du patron. Dans tous les cas, si vous trouvez que les prix annoncés sont trop chers, levez-vous et partez !
  • Pour un restaurant-bar simple, sur la plage et avec une vue sympa : grimpez au dernier étage de la maison jaune, la dernière à DROITE, en arrivant sur la plage par la rue principale (n°43 sur le plan). Bien aussi pour prendre un verre, car très aéré… N’allez pas à la maison violette juste en face : plusieurs salles bondées, étouffantes et bruyantes !
  • Pour le soir : « Le Gecko » assez ancien et bien connu. Le « Nautilus », tenu par un Français (déco sympa, mais cuisine bof !). Mon préféré est le « Yogi », rue Othavadaï (rue principale qui va à la mer). Au 1er étage, on enlève ses chaussures et on s’installe sur les coussins par terre ou autour d’une table en bambous, sous un magnifique toit de pandanus tressé. Produits BIO et bien cuisinés.

Combien de temps rester à Mamallapuram ?

En général, si vous arrivez directement de France, les avions arrivent à l’aéroport de Chennaï, situé plus au nord. Je vous conseille de prendre immédiatement un mode de transport (la voiture privée avec chauffeur ou le taxi « prépaid » est idéal), et de partir directement vers Mamallapuram. Inutile de rester à Chennaï, ville tentaculaire, bruyante, étouffante et… bien polluée ! Deux heures de route plus tard, vous arrivez à Mamalla. Oui, vous avez bien lu : 2 heures pour faire 60 km dont 1 heure de bouchon pour quitter Chennaï… 🥴. Vous avez juste de temps de poser vos bagages à l’arrivée, faire une petite sieste si le vol a été long et partir découvrir la plage pour respirer l’air du large.

Le lendemain est consacré à toutes les visites. Ce qui est sympa à Mamalla, c’est que tout est praticable à pied, et ça en Inde, c’est suffisamment rare pour le signaler ! Donc, compter 1 jour complet sur place au minimum, soit 2 nuits.

Comment organiser sa journée de visite à Mamallapuram ?

Plan des rues de la ville de Mamallapuram

Vous avez sur ce magnifique 😉 plan du « Guide du Routard », les rues du centre-ville et des sites à visiter. Tout peut être réalisé à pied : du site « Arjuna’s Penance/La descente du Gange » au site des « 5 Rathas » (flèche vers le sud), il y a environ 800 mètres à 1 km (idem pour le retour).

Démarrer la journée par le site du Shore Temple (B2). Acheter un billet qui combine les 3 sites : Shore Temple,  5 Rathas et la colline (Krishna Butter Ball) : environ 600 RS, soit 6,50 €. Gardez bien le ticket toute la journée. Dirigez-vous ensuite devant le bas-relief « Arjuna’s Penance » ou « Descente du Gange ». Puis continuez la route vers le sud (sur la gauche quand vous êtes face au bas-relief). La route s’agrandit ensuite avec un terre-plein central. Le site des Five Rathas est bien indiqué. Vous avez un petit centre commercial artisanal juste à côté, où se garent les cars de touristes.

2 options pour continuer vos activités à Mamallapuram :

  1. Si c’est l’heure du déjeuner : prenez un tuk-tuk s’il fait chaud et revenez au centre-ville, rue Othavadaï. C’est celle qui va à la mer, ou allez carrément sur la plage pour déjeuner sous une paillote.
  2. Sinon, reprenez la même route : à la fin du terre-plein central, vous arrivez aux pieds d’une colline. L’entrée est légèrement à gauche.

Suivez le chemin et les quelques marches qui montent jusqu’au phare. Vue à 360° sur la ville et ses environs. Redescendez par le même chemin, et partez à la suite des visiteurs pour continuer à découvrir les différentes grottes/temples.

Au bout de ce chemin, les arbres s’espacent et vous arrivez devant le « Krishna Butter Ball » ! Véritable prouesse de dame nature, une énorme masse ronde d’un seul bloc de granit. Elle tient en équilibre depuis la nuit des temps sur un sol en pente !

Le nom de ce site, viendrait d’une légende : Krishna bébé aurait laissé tomber négligemment une boule de beurre ! Il paraît aussi que les Anglais auraient essayé de faire tomber le rocher (on se demande bien pourquoi 😒) avec l’aide de 7 éléphants, sans y parvenir !

Revenez ensuite vers le centre-ville et la plage. Promenez-vous dans les petites ruelles du quartier des pêcheurs, aux maisons colorées. Ce petit quartier est situé sur la gauche, avant d’arriver à la plage.

En conclusion, Mamallapuram est une destination très sympa à ne louper sous aucun prétexte !

Avec une histoire riche et des attraits remarquables, cette « petite » ville côtière est très agréable. On pourrait même en faire une destination de vacances qui allie détente, culture et histoire… Mais, ce serait dommage de ne pas partir découvrir les autres trésors de l’Inde du Sud !… Et pour ce faire, je suis à votre écoute pour organiser votre road trip ! 😁 Parlons-en…

N’hésitez pas à consulter notre blog, où vous trouverez aussi :

« 10 lieux incontournables à visiter en Inde du Sud » et « Que faire en 2 semaines en Inde du Sud ?« 

Blog

2 réflexions sur “MAMALLAPURAM / MAHABALIPURAM : un bon plan ?”

    1. Salut Steph ! Je ne me souviens plus si tu avais vu Mamalla lors de ton périple en vélo Taverny/Inde, dans tes jeunes années ? 😅

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.