Le TAJ MAHAL et autres trésors de la ville d’AGRA

Taj Mahal vu de loin enveloppé de brume

Vous ai-je jamais parlé du Taj Mahal et des autres trésors architecturaux d’Agra ? 🤔

Bien souvent, on ne visite que le site emblématique du Taj Mahal et éventuellement le Fort rouge, mais la ville d’Agra accueille également le magnifique site de Sikandra, tombeau d’Akbar, Papi préféré 🤗 du grand Shah Jahan bâtisseur du Taj Mahal…

Arrêtons-nous ici pour « une minute d’histoire » concernant la dynastie des Moghols, éminemment influents en Inde ! Les Moghols étaient des guerriers venus de Perse et de Turquie qui déferlèrent sur le nord de l’Inde au début du 16è siècle, vers 1520. Leur principale occupation était évidemment de guerroyer joyeusement 😁 pour agrandir leur territoire et régner en maîtres, mais n’oublions pas qu’à leurs heures perdues, ils étaient aussi de véritables mécènes pour les arts… Ils nous ont laissé à travers les âges de véritables chefs-d’œuvre en architecture, en littérature, en peinture & musique que nous sommes heureux aujourd’hui de découvrir ! 🤩

Une dynastie sur presque 200 ans…

Le fondateur de la dynastie fût Babur, descendant de Tamerlan. Humayun son fils, impose la langue Perse en Inde. Sa veuve lui érige un somptueux tombeau à New Delhi qui, dit-on, aurait inspiré les bâtisseurs du Taj Mahal.

Akbar, fils d’Humayun agrandi considérablement le territoire. En 1581 il promulgue une religion universelle et philosophique du « Dieu unique ». Illettré, il était pourtant un monarque érudit et grand protecteur des arts & lettres.

Portrait ancien au crayon d'un homme barbu
Shah Jahan

Jahanghir : succède à son père Akbar en 1605. Il fait construire un superbe tombeau pour son père dans les environs d’Agra sur le site de Sikandra.

Shah Jahan : est proclamé empereur à la mort de son père Jahanghir en 1628. C’est lui le bâtisseur du Taj Mahal.

Aurangzeb : pour monter sur le trône, il assassine ses frères (éventuels héritiers) et se débarrasse de son père vieillissant en l’enfermant dans le Red Fort. Après de nombreuses révoltes dues à son intransigeance, la dynastie s’éteint à sa mort en 1707.

La véritable histoire du Taj Mahal à Agra…

Parmi les nombreuses épouses et concubines de l’empereur Shah Jahan, sa préférée était Mumtaz Mahal qui veut dire « la merveille du palais » 🤩. Le nom « Taj Mahal » serait une réduction de MumTAZ, devenu Taj et qu’on peut ainsi traduire par « Le palais de Mumtaz ».

Peinture d'une femme indienne au 16è siècle

Durant 19 ans, elle a été le « compagnon de confiance » de son mari et a voyagé avec lui dans tout l’empire moghol. On pense d’ailleurs qu’elle avait une grande influence sur le pouvoir politique, tenant un rôle de conseillère non officielle et appréciant en secret les joutes guerrières des combattants de l’Empire.

En 19 ans, elle donna à l’empereur 14 enfants et c’est lors de son dernier accouchement qu’elle rendit l’âme à 38 ans. Effondré par la mort de sa bien-aimée, Shah Jahan entreprit de construire le plus beau monument funéraire au monde, en marbre blanc serti de pierres précieuses. 🤩

21 ans de travaux, 22 000 esclaves, des milliers d’artisans et des architectes renommés venus du monde entier vinrent à bout de l’édifice en 1654 … tellement gigantesque et majestueux qu’il ruina les finances du royaume.

Mettant de côté l’aspect financier, émerveillé par tant de beauté et en proie à de funestes pensées sur sa propre mort,  Shah Jahan envisagea de construire le reflet exact de l’édifice de l’autre côté de la rivière, mais cette fois-ci en marbre noir. 🤔 Ses futurs projets tombèrent vite à l’eau ! Profitant d’un accès de faiblesse de l’empereur, son fils Auranghzeb décidant que son tour était venu de régner sur l’empire, enferma son père Shah Jahan en résidence surveillée dans le « fort rouge » à quelques kilomètres du Taj.

Inde potagers et au loin le Taj Mahal dans la brume
Vue de Shah Jahan enfermé au Red Fort

Shah Jahan passa les 8 dernières années de sa vie à contempler dans les brumes lointaines le tombeau tant aimé. Sa dépouille fût installée ensuite à côté de celle de son épouse dans le sous-sol du dôme…🥰

Ce chapitre n’est bien sûr qu’un très court résumé de l’histoire du mausolée. Pour en savoir plus, je vous suggère l’excellente lecture du petit livre « Le Roman du Taj Mahal » de la romancière Catherine Clément. Sous forme de conte, elle vous fait découvrir la petite et grande histoire du Taj Mahal…

Au-delà du Taj Mahal, Autres trésors de la ville d’Agra : le fort rouge ou « Red Fort »

Bien que bâti en 1080 par la dynastie hindou des Lodi, c’est sous la dynastie des moghols qu’il devient le plus grand fort d’Inde. Comprenant que la ville occupait une position stratégique, Akbar décida de faire d’Agra sa capitale en 1558.

Aujourd’hui, le fort reste majestueux et imposant 🤩. On découvre cette pierre de grès rouge finement ciselée, on chemine au travers des nombreux jardins suspendus traversés d’écureuils espiègles, on se place à l’endroit où Shah Jahan tentait d’apercevoir le tombeau de sa bien-aimée dans les brumes lointaines et on finit la visite par une toute petite mosquée de marbre blanc.

3ème trésor de la ville d’Agra : Sikandra !

Le tombeau d’Akbar a été érigé sur Le site de Sikandra. Au départ situé à plusieurs kilomètres du Red Fort dans la campagne avoisinante, il est maintenant intégré à la ville en bordure d’une artère très bruyante. Malgré cela, dès les grilles du parc franchies, le charme opère devant les bâtiments nichés dans un écrin de verdure. 🤩

Le parc est réputé pour ses paons, cervidés et singes qui vivent en liberté. Il n’est d’ailleurs pas rare de faire une pause au milieu de cette faune. Les portes, véritables monuments à elles seules et tous les autres bâtiments, sont majestueux. Le tout est bâti en grès rouge et marbre blanc serti d’agate, de lapis-lazuli, de jaspe et d’onyx pour le plus bel effet… d’ailleurs, connaissez-vous le nom de la technique d’art de marqueterie lapidaire ? 🤔 Il s’agit de la « Pietra Dura » conçue et maîtrisée par les florentins à la fin du XVIe siècle. C’est bien Shah Jahan qui remarqua cet art apporté par des visiteurs étrangers. C’est sous son règne que cette technique se développa dans la région. De nos jours, les artisans de la ville d’Agra sont toujours réputés pour leur travail d’orfèvre…

S’il fallait finir sur un dernier « trésor » d’Agra, je nommerais à coup sûr Fathepur Sikri

S’il vous reste un peu de temps, allez visiter le beau site de Fathepur Sikri à une quarantaine de kilomètres d’Agra (comptez une ½ journée A/R + visite).

En 1571, l’Empereur Akbar, avait l’habitude de se rendre dans le village de Sikri où vivait un ermite soufi dont il recherchait la bénédiction car il n’avait pas encore d’héritier. Les visites d’Akbar portèrent leur fruit car il eut bientôt trois fils. Pour rendre grâce, il décida d’édifier sa nouvelle capitale sur le site, situé en haut d’une colline pierreuse.

Les bâtiments du palais sont absolument remarquables au soleil couchant avec des reflets mordorés sur le grès rouge. A quelques pas du palais, une mosquée dont les portes d’accès sont d’un gigantisme et d’une beauté hallucinante… !

Fatehpur-Sikri fut abandonnée en 1585 au profit de Lahore, plus près de l’agitation des tribus afghanes sur les marches occidentales de l’empire et ne fut plus jamais réoccupée… sauf durant trois mois par Jahângîr lorsque la peste faisait rage à Agra. D’aucuns disent aussi, que les réserves d’eau permettant de faire vivre une ville entière, avaient été surestimées et qu’il fallut quitter la capitale 13 ans après l’avoir construite…

La plupart des sites d’Agra aux portes du Rajasthan regorgent d’histoires et de légendes royales et guerrières. Certaines sont d’une rare violence (on ne rigolait pas tous les jours à l’époque 😉), d’autres nous content des histoires d’amour comme celle d’un Empereur et de sa bien-aimée, à l’origine de la 7ème merveille du monde moderne… ! 🤩

Petit cadeau « Bonux » 😉 pour compléter la balade : https://www.youtube.com/watch?v=RQr_O8D56IQ

3 réflexions sur “Le TAJ MAHAL et autres trésors de la ville d’AGRA”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.